Une proposition de loi "hypocrite" et "scélérate" récente (Février 2013 !)...retoquée

  • Par jacky03
  • Le 28/11/2013
  • Commentaires (1)

Comme quoi la "bande organisée" de l'immobilier en "temps partagé" ne désarme pas...avec cette fois la complicité d'un groupe de 39 Députés de l'actuelle opposition...Il y a 20 ans,un tel épisode aurait été ignoré du grand public et les traces écrites stokées pour l'éternité dans les archives du Parlement mais de nos jours, grâce à Internet et aux réseaux sociaux, cette "opacité" n'est plus assurément garantie. Un jour ou l'autre, telle le cadavre d'un noyé, la fourberie avérée  remonte à la surface...et réveille la "blogosphère".

Cette proposition de loi visait à empêcher définitivement la sortie d'un associé d'une Société Civile dans une résidence de tourisme, même par la "revente" symbolique de ses parts, à des groupes immobiliers sans scrupules (Sofilot,...) qui visent une dissolution anticipée de la Société Civile, suivie d'un rachat à bas prix de la Résidence et en final d'une vente "à la découpe" des appartements, mais cette fois en pleine propriété...Pas folle la guêpe ! On imagine facilement que les inspirateurs de cette proposition sont à rechercher parmi les Gérances et les Associés favorisés minoritaires des Sociétés Civiles; les premières préservant le colossal "fromage" que représente la rente des charges annuelles (et surtout perpétuelles !) et les seconds jouissant des meilleures périodes de la Résidence dont la rentabilité est naturellement subventionnée par les associés majoritaires des périodes moins recherchées.

Cette proposition était bien sûr "habillée" d'une touche "morale" doublée d'une touche "sociale". La "morale" consistait à dire que les associés jouissant des meilleures périodes qui refusaient de vendre leur parts (On comprend pourquoi !) se retrouvaient "totalement impuissants et se sentaient spoliés" par ces groupes immobiliiers "prédateurs". La touche "sociale" s'appuyait sur le fait que la plupart des Associés des Sociétés Civiles des Résidences de tourisme en temps partagé appartenaient à la "classe moyenne" de la société française (?)....sous-entendu classe moyennne équivaut à revenus moyens !

Tant qu'à faire des lois, Mesdames et Messieurs les Députés, autant les faire sérieuses et justes par rapport à l'ensemble de tous les associés d'une Société Civile autant les minoritaires satisfaits qui veulent rester que les majoritaires excédés qui veulent sortir!

Cette proposition du Député Arnaud Robinet a heureusement rejoint la poubelle de l'Histoire !

Si vous voulez malgré tout en garder un souvenir cliquer ici 

       

Commentaires (1)

malcomkam
  • 1. malcomkam | 05/01/2014
Dans la liste des 39 députés il y a le nom de François Fillon un député présidentiable.

Ajouter un commentaire